L’attentat de Jérusalem : un travail de professionnel

Partager
Tags

L’engin explosif qui a sauté dans un bus de Jérusalem ce lundi semble avoir été monté par un professionnel. On manque encore de détails sur l’affaire mais on peut d’ores et déjà dire que le terroriste a probablement placé volontairement l’engin à l’arrière du bus, sous un siège et au-dessus du réservoir d’essence afin qu’il prenne feu avec l’explosion.

La localisation du dispositif explique pourquoi une relativement petite bombe a pu provoquer une explosion d’une telle ampleur. L‘incendie ayant également gagné un bus proche, ainsi qu’un taxi, emportés par les flammes. Il semblerait également que le dispositif ait été fabriqué par un professionnel plutôt que par un artificier amateur.

5714f8b6363f89e63

L’attentat a pris pour cible le bus n°12 à l’échangeur Pat Junction au centre-sud de Jérusalem, sur la route de Moshe Baram, en provenance du quartier (très français) de Talpiot (Armon HaNatziv) et en direction du Mont Herzl.

On déplore pour l’heure 21 blessés victimes de brûlures et de blessures dans les parties inférieures du corps avec des impacts de clous ou de roulements à bille. Les blessés ont été emmenés au centre hospitalier Shaare Zedek Medical Center et le Centre médical Hadassah Ein Karem dans la capitale.

L’hôpital Hadassah Ein Kerem a reçu huit des blessés, dont une femme de 28 ans dans un état grave, trois blessés dans un état modéré (un homme de 25 ans, un homme de 40 ans, et une femme de 30 ans), et quatre légèrement blessés, tous ayant dans la quarantaine.

Shaare Zedek a reçu huit des blessés, un homme de 30 ans dans un état grave souffrant de blessures au bas du corps, trois dans un état modéré (une femme de 50 ans, un jeune homme, et un adolescent de 16- ans) et quatre légèrement blessés (une femme de 48 ans, un homme de 45 ans, un garçon de 12 ans et un garçon de 10 ans).

Le porte-parole MDA Zaki Heller a dit que lorsque les ambulanciers sont arrivés sur les lieux, tous les blessés étaient à l’extérieur de l’autobus et aucun n’a été trouvé à l’intérieur après que l’incendie se soit déclaré.

AjBcoqqDJhF9Lb_qTcBsqoSuB-EJiEO4gr8eFQcepqhM.jpg

Il y a eu trois ou quatre attentats avec des bombes artisanales utilisées au cours de cette soi-disant Intifada des couteaux, commis par des terroristes sans affiliation organisationnelle qualifiés de « loups solitaires », qui ont frappé la police des frontières et les Forces de Défense israélienne. Les explosifs utilisés dans ces attaques contenaient des allumettes ou de la poudre à canon. Et ces bombes artisanales ne ressemblent pas à celle utilisée dans l’attaque de ce bus.

La bombe qui a explosé à Jérusalem est susceptible d’avoir nécessité plus de travail et plus de connaissances pour la construire et des matières explosives qui ont été utilisées ont été assez puissantes pour déchiqueter le plancher de l’autobus et passer à travers le rabat sur le réservoir de gaz et le moteur de l’autobus.

vbfg

L’identité du terroriste n’est pas encore connue mais il est probable qu’il s’agit de la personne qui a été grièvement blessé dans le bas du corps dans l’explosion. Cela signifie que le dispositif était placé à proximité de ses jambes et non de son torse, comme c’est le cas avec une ceinture d’explosifs, et qu’il ne tenait pas la bombe dans les mains, et qu’elle ne reposait pas sur ses genoux non plus.

Néanmoins, il n’est pas impossible non plus que le dispositif ait été caché sous un siège par un terroriste qui est ensuite descendu de l’autobus, et que la bombe a ensuite explosé plus tard grâce à une minuterie ou en actionnant une télécommande.
vbnghsdf

 

Les deux questions les plus importantes qui pour l’heure restent sans réponse sont : Qui a initié et mené cette attaque terroriste, et est-ce que cela représente un tournant dans la vague actuelle de terrorisme ? Et de fait allons-nous passer d’un terrorisme au couteau commis par des loups solitaires, à un terrorisme avec le même genre de dispositifs et d’armes létales que nous avons connu dans la deuxième Intifada?

En ce qui concerne l’identité de l’attaquant, il convient de noter que tout au long de la vague actuelle de terrorisme qui a débuté en Septembre 2015, le Shin Bet a révélé qu’au moins 10 attentats ont été le fait du Hamas, du Jihad islamique et du FPLP (front populaire de libération de la palestine) qui ont perpétré des attentats avec des fusils, des bombes traditionnelles et des kamikazes. Certains attentats par balles de tir ont été menées avec succès, tout comme les attaques avec des bombes artisanales.

vbfgnm

Le Shin Bet, Tsahal et la police des frontières ont arrêté de nombreux suspects sur une base quotidienne, dont ils pensent qu’ils étaient le fait de membres appartenant à des cellules du Hamas. Ces arrestations ont permis de déjouer de nombreuses attaques terroristes. Il est possible que l’attentat du bus à Jérusalem ne soit un attentat de ce type que  le Shin Bet n’a pas réussi à déjouer, et que le Hamas ou le Jihad islamique ont peut-être réussi à commanditer l’attaque en activant l’un de leurs agents dans la région de Jérusalem.

Le moment de l’attaque est également révélateur et semble pointer le Hamas dans la mesure où il a actuellement plusieurs raisons de mener à bien des attentats cette semaine. L’une des raisons est la diminution du nombre d’attaques au couteau, que le Hamas tente en vain d’encourager. Une autre raison est l’incitation renouvelée autour du Mont du Temple, qui est également conçue pour embraser la situation.

La troisième raison est la découverte du tunnel du Hamas dont Tsahal a révélé l’existence justement lundi. Si le Hamas a ordonné en effet l’attentat contre le bus mardi, il est raisonnable de supposer que c’était dans le but de détourner l’attention de son échec sur ce front.

Untitled-1.jpg

Pour l’heure le Hamas est donc le principal suspect, mais tout le monde peut être encore potentiellement suspecté aussi bien le Jihad islamique, que le FPLP et peut-être même le Fatah ou un loup solitaire. Nous devrions être fixés dans les prochains jours.

En l’absence de détails supplémentaires nous devons éviter les conclusions hâtives. Soit nous avons affaire à une nouvelle vague de terreur et une escalade impliquant des bombes, des kamikazes et des fusils. Pour le moment, cela reste un attentat isolé et nous devons espérer cela reste le cas. Le Shin Bet et Tsahal pour l’instant ont les moyens de déjouer les attaques en cours de préparation qui impliquent beaucoup plus qu’un couteau de cuisine et le premier Juif qui passe à se mettre sous la main.

 

vbnfghxc

 

 

 

JForum avec ynetnews.com – Ron Ben-Yishai YNET ynetnews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*