Nouveau coup bas d’Obama contre Israël en préparation

Partager
Tags

Obama exigerait qu’Israël utilise cette aide uniquement pour l’achat d’armes et de systèmes issus d’entreprises américaines. L’aide militaire est de 3,1 milliards de $, et les entreprises israéliennes de défense craignent que la demande de l’administration américaine ne diminue leurs ventes et détourne des commandes vers les États-Unis.

Si Israël accepte la demande des États-Unis, cela changera la situation actuelle dans laquelle un quart de l’aide américaine est utilisé pour acheter des systèmes d’armes issus d’entreprises israéliennes. Des discussions ont eu lieu ces derniers mois entre Jérusalem et Washington pour augmenter l’aide de 4 milliards $ dans le cadre de la compensation d’Israël suite à l’accord nucléaire entre les États-Unis, l’Occident et l’Iran. Israël réclame 10 milliards $ supplémentaires afin de maintenir son avantage qualitatif dans le Moyen-Orient, compte tenu de l’acquisition d’armes avancées par l’Iran et par d’autres armées dans la région.

Les Etats-Unis accordent aujourd’hui une aide militaire annuelle de 3,1 milliards de dollars à Israël, en vertu d’un accord de dix ans signé en 2007 sous l’administration du prédécesseur de Barack Obama, George W. Bush. Cet accord arrive à terme en 2018 et fait l’objet de discussions entre les deux capitales pour son renouvellement.

Binyamin Netanyahou espère conclure les négociations sur une aide militaire de 10 ans avant la fin du second mandat de Barack Obama en janvier 2017, indiquait il y a quelques jours le journal Ha’aretz, mais il a cependant ajouté qu’il pourrait également patienter jusqu’à l’arrivée du nouvel occupant de la Maison Blanche pour tenter d’obtenir un meilleur accord.

La coopération militaire a notamment permis le développement du système d’interception de missiles baptisé Dôme de fer («Iron Dome»), destiné à abattre les projectiles de courte et moyenne portée (roquettes, obus d’artillerie) visant des zones habitées.

Coolamnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

S’abonner à nos vidéos