Pourquoi le Ministre israélien de la défense vire à gauche ?

Partager
Tags

Il est indéniable que le ministre de la Défense déçoit de plus en plus les électeurs de droite et notamment ceux qui voyaient en lui un possible successeur un jour à Binyamin Netanyahou à la tête du Likoud. Ses déclarations successives controversées au sein de son parti, son attitude lors de l’affaire du soldat El-Or Azaria et surtout son dernier appel aux officiers de Tsahal « à s’exprimer librement » semblent indiquer une nouvelle métamorphose politique du ministre. Evolution idéologique ou posture opportuniste?

©https://twitter.com/bogie_yaalon/status/730340161792421888

©https://twitter.com/bogie_yaalon/status/730340161792421888

Le journaliste Ariel Cahana, de Makor Rishon et Maariv, pense avoir une réponse. Il y voit un phénomène de « déjà vu » avec des hommes politiques de droite qui ont « viré de bord » afin de s’attirer les grâces des médias et de la gauche. Ariel Cahana cite la prochaine publication du rapport du Contrôleur de l’Etat sur l’Opération Tsouk Eitan. La perspective d’une critique sévère sur la question des tunnels souterrains ferait craindre le pire au ministre de la Défense car c’est lui qui est le principal responsable du fait que cette menace ait été minimisée avant Tsouk Eitan. Des journalistes croient savoir que le danger que constituent ces tunnels terroristes a été presque caché aux membres du cabinet de sécurité par Moshé Yaalon durant les deux ans qui ont précédé l’opération de Tsahal.

Les éléments qui ont déjà filtré du rapport indiquent même que le ministre a empêché les officiers de l’Etat-major – Benny Gantz inclua – de parler de cette menace aux ministres du cabinet restreint. Et contrairement au chef d’Etat-major, à son adjoint et au commandant de la région sud, qui souhaitaient une action préventive, le ministre y était totalement opposée. C’est là qu’intervient aussi l’exigence de Naftali Benett de prendre ce problème à bras le corps de manière urgente, ainsi que le veto de Binyamin Netanyahou et Moshé Yaalon.

Selon Ariel Cahana, tous ces éléments et d’autres encore sont la seule explication rationnelle au virage effectué par le ministre de la Défense. Il précise: « Lorsque le rapport du Contrôleur sera rendu public, la boîte de Pandore s’ouvrira et les flammes mettront le feu aux habits de Moshé Yaalon. Il risquera de perdre son plus grand atout jusqu’à présent: son image de M. Sécurité. Ainsi, pour prendre les devants, il incite contre le camp politique auquel il appartient afin, comme il l’espère, d’être soutenu (« etroguisé » dans le texte) par la gauche et les médias ».

Ariel Cahana va très loin en imaginant même Moshé Yaalon revenir à ses premières amours travaillistes en briguant la direction du Camp Sioniste, voyant qu’il a de moins en moins de chance de s’attirer les faveurs des adhérents du Likoud.

« Mais ce qui est grave », conclut le journaliste, « c’est qu’il prend Tsahal en otage pour ses besoins politiques ».

Par Shraga Blum – LPH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*