Toulouse: Des tags antisémites découverts sur le Musée de la Résistance

Partager
Tags

« Shoah, histoire bidon ». Cette inscription négationniste et antisémite a été taguée à deux reprises dans la nuit de mardi à mercredi sur les vitrines extérieures du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, situé sur les allées des Demoiselles.
Plainte déposée

Elles ont été depuis effacées par les services du Conseil départemental de la Haute-Garonne, propriétaire des lieux. Son président, Georges Méric (PS), a condamné avec la plus grande fermeté « ces agissements inadmissibles qui renvoient aux pires heures de notre Histoire ».

« Le Conseil départemental poursuivra avec détermination son travail de mémoire au sein de son Musée, pour expliquer et transmettre les valeurs de tolérance, de respect et de fraternité qui fondent notre République », a rappelé Georges Méric.

Une plainte a été déposée auprès du commissariat de police.

 

 

Affiche : 1 Commentaires
Donnez votre avis
  1. Yaïr SHALEV dit :

    Shalom le Koulam !
    Quand des « Abrutis » tels le président de « Radio Courtoisie », le Pétainiste et Révisioniste Henri de Lesquen (et autres imbéciles du genre, dont J.M.Le Pen ) déclare que les anciens déportés des camps ont une longévité extraordinaire qui amène à s’interroger sur la véracité de l’existence des dits camps, et qui, par ailleurs s’en prend à Simone Weil, la trouvant pimpante, à son âge, malgré sa déportation, on ne peut pas être surpris de voir que ce virus de la haine basique envers les Juifs puisse survivre vaillament!
    Cul nu, sur la Place du Capitole, quelques coups de martinet, en public et retransmis à la télé et sur les réseaux sociaux, avec leur nom et leur visage bien en évidence, vaudrait mieux que tous les procès !
    Mais, il n’y a plus d’autorité en France. Juste des beaux parleurs.
    Pour autant, si les plaintes déposées ne conduisent pas à la condamnation des tordus cités plus haut, c’est à chacun de nous d’aller déposer une plainte pour que ces mouvements, ces publications, ces magazines, ces radios soient censurés ou interdits.
    Quelle infamie. Quelle honte !
    Yaïr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*